Imagerie ciel profond

 

config 2

 


Pour la photographie le choix de l'instrument de prise de vue est vaste, commençons d'abord par la photographie du ciel profond. Autrement dit, de tout ce qui se trouve dans le ciel hors système solaire.

 

 

 

 Les critère de choix sont les suivants :televue np127is

  • Transportabilité en 1er lieu. On veut donc un tube pas trop gros / long et poids inférieur à 10Kg.
  • Optique de très bonne facture pour permettre de sortir un peu des entiers battus. Le piqué doit donc être au rendez-vous.
  • L’instrument doit permettre de couvrir un format APS-C / KAF 8300 soit un champ plan natif ou avec correcteur si besoin de 22*15 mm.
  • Robustesse pour ne pas avoir de soucis lors des transports.
  • Pour être à la page et ne pas s'embêter, la mise au point doit bénéficier d'une démultiplication d'origine. Ceci est quasiment d'origine sur 100% du matériel maintenant.
  • Je table sur un diamètre de 130 mm +/- 30 mm pour garder la compacité/transportabilité voulue.

 

Avec toutes ces contraintes sortent automatiquement les Schmidt-Cassegrains et dérivés pour cause de champ plan restreint, les newtons de base pour les problèmes d'accès au foyer en imagerie ( exception des newtons photos ), les Ritchey-Chretien car ils n'existent pas en si petit modèle. Il ne reste que les lunettes qui ont en plus l’avantage de ne pas nécessiter de collimation à chaque sortie sur le terrain donc partons sur une lunette.

 

Le choix du type est fait mais quel type de lunette ?

Je veux une bonne correction des couleurs et du piqué donc modèle apochromatique.

 

Petite revue du marché des lunettes de 130 mm de diamètre environ :

 

  • Astrophysics 130 : Superbe lunette, dans sa version récente Gran Turismo, le démontage en fait un excellent atout pour le nomade. Porte oculaire Feather touch digne  de ce nom, juste un peu longue une fois montée mais néanmoins excellente.
  • SkyWatcher Esprit 120ED : attrayante sur le papier, les tests de cette lunette donne une optique bien à la hauteur du tarif voir mieux. Pour avoir mieux en qualité optique c'est beaucoup plus cher. Seul point négatif la mécanique qui reste légère et , en photographie astronomique, ça ne pardonne pas.
  • SkyWatcher Black diamond 120ED : Comme ci dessus masi en plus elle n'est pas optimisée photo comme la version Esprit donc exit directement du choix.
  • Officina Stellare Hiper apo130 :  très bonne optique, très bonne mécanique. Design dans l'esprit du temps avec son tube carbone mais très peu de retours sur cette lunette et cette marque.
  • TEC 140 : beaucoup d'utilisateurs, excellente renommée, fiable, belle mécanique seul reproche, tube gros et long.
  • Takahashi TOA 130 : sans conteste la meilleure lunette du marché pour moi et sa valeur n'est plus à prouver. Par contre lunette lourde, grosse et longue.
  • Televue NP127IS : Mon choix, relativement courte, petite focale : 660mm, renommée de Televue. Elle est légère sur la balance avec ses 6.5 Kg et couvre en natif le format APS-C. Le visuel avec est également un régal même après plusieurs années d'utilisation. Néanmoins après utilisation de cette lunette si je devais refaire une choix, je pense que je partirai sur la TOA 130 avec ses accessoires pour la photographie.

 

 

Imagerie planétaire

 

imagerie planetaire

 

C'est un nouveau projet de 2014.

 La lunette de 127 est limitée en terme de résolution, je cherchais un instrument pour avoir plus de détails en imagerie planétaire.

 

 

200-800  newton
Les critères qui ont fixé le choix sont :

  • Tube transportable donc pas trop gros, maximum 250 mm
  • Diamètre minimum de 200 mm pour obtenir un pouvoir de résolution suffisant pour le planétaire
  • Tube pas trop long pour la transportabilité, disons maximum 1m de long

 

Le choix reste très vaste avec ces critères, un critère supplémentaire s'ajoute pour orienter les choix : obstruction la plus fiable possible pour obtenir un bon contraste.

Et le dernier critère subjectif à souhait : pas cher car c'est un tube "bouche trous" du ciel profond même si je compte bien m'amuser avec.

 

Une revue du marché nous donne :

 

  • Schmidt-Cassegrain : classique, existe en diamètre  200 - 235 - 250 mm. Meade ou Celestron. Obstruction un peu forte et lors de ma recherche pas de tube d'occasion sous la main
  • Maksutov-Cassegrain : orienté planétaire, collimation stable, obstruction maitrisée mais les Maks de 200/250mm ne courent pas les rues ou sont hors de prix tels les Intes.
  • Dall-Kirkham : chers pour ceux que l'on trouve sur le marché et même en occasion ils ne restent pas donnés tels les SkyVision ou le Mewlon Takahashi.
  • Maksutov-Newton : un tube performant mais souvent oublié. Contre lui sa longueur et ne se trouve pas aisément en diamètre 200mm ou plus.
  • Newton :l'outsider. Je suis tombé sur un Newton 200/800 en solde, tube carbone très bien pour ce que je veux faire. Modifiable à souhait suivant les besoins mais parfaitement adapté à mon budget et à mes envies. Miroir en Pyrex, porte oculaire démultiplié plus que suffisant pour de l'imagerie planétaire. Ce tube est prévu pour du ciel profond mais il sera très bien avec la Powermate 4x et la camera Basler pour du planétaire.